En continu

Actualités

  •  

    Ce mardi 7 juillet 2015, dans un réceptif hôtelier de la place, le ministère guinéen de la justice a procédé au lancement du séminaire national sur le fonctionnement des juridictions. Du 7 au 9 juillet, les différentes parties prenantes à ce projet vont plancher sur la possibilité d’harmoniser le fonctionnement juridictionnel guinéen. C’est un séminaire organisé en partenariat avec les institutions diplomatiques et les partenaires au développement.

  • Suite au constat d'échec du dialogue inter-guinéen entamé depuis environ deux semaines, le président de l’UFDG, chef de file de l'opposition guinéenne a lors de son assemblée générale hebdomadaire de ce samedi 4 juin, annoncé la reprise des manifestations de rue après le mois de Ramadan.

  • Le village de Dixinn Bouramaya a un air de fête ce samedi 4 juillet 2015. Les femmes s’affairent à placer des chaises, les enfants balayent sous l’arbre à palabre, et les hommes en petits groupes installent des kits d’hygiène, en papotant allègrement. A n’en pas douter un événement se prépare ici. Du minaret du village, en ce mois de ramadan, on entend un mégaphone diffuser des cantiques et des prêches. L’attente est fébrile. Le chef du district, El Hadj Boubacar Camara, dans son boubou noir rayé de blanc, agrémenté d’une chéchia assortie, rayonne de majesté, à ses côtés,...

  • "Cependant, en tant que le Médiateur de la République, je suis au regret de contacter, le caractère illégal de la décision portant suspension de M. Djibril Diarra et de LT Colonel Youssouf Traoré, au sein de la Fédération guinéenne de football, dans la mesure où le sacro-saint principe du contradictoire, principe à valeur constitutionnelle n’a pas été respecté’’, a écrit, le Médiateur de la république , le général Facinet Touré, dans une note d’information s’adressant au président de la FEGUIFOOT , M. Salif Camara dit ‘’ Super V’’ ..."

  • En cas de fiasco du dialogue inter-guinéen pour une sortie de crise dans le pays, l’opposition menace de reprendre ses manifestations de rue, afin que l’une de ses revendications fondamentales, soit prise en compte par le gouvernement guinéen, celle d’organiser les communales avant la présidentielle.

  • Rusal accuse le gouvernement guinéen de vouloir lui retirer ''ses'' chemins de fer pour les octroyer à Bolloré, qui voudrait les utiliser pour l’acheminement des marchandises du port autonome de Conakry pour Dubréka et Coyah. Le ministère en charge des mines et de la géologie indique qu’il ne nie pas le fait que Rusal soit propriétaire des actifs de Friguia (chemins de fer, usine, cité), mais qu’il se trouve dans un projet de mutualisation des infrastructures issues des exploitations minières. C’est un projet qui prévoit trois (3) corridors :

  • La déclaration de l’état d’urgence, une autre forme de l’acte de contrition des autorités tunisiennes qui se rendent compte, à leur corps défendant, que la vigilance était bien loin de celle qu’elle devrait être, pour un pays si exposé aux menaces et attaques djihadistes. Cette petite Tunisie, par ailleurs grand pourvoyeur de candidats terroristes en partance pour la Syrie, est en difficulté. Le risque terroriste étant désormais si grand, le président Beji Caïd Essebsi n’avait point d’autre choix que de décréter l’état d’urgence, qui octroie en conséquence des pouvoirs...

  • Dans le cadre de l’enquête en cours sur le dossier du 28 septembre Fatou Bensouda, la procureure générale du CPI (Cour pénale internationale) s’est, comme prévu, rendue en Guinée. Ce samedi 4 juillet 2015, elle était devant la presse nationale guinéenne à Conakry, pour décliner à l’opinion et aux victimes la raison de sa visite. Une visite au cours de laquelle elle s’est entretenue avec le ministre de la justice garde des sceaux, Cheick Sacko et les trois magistrats en charge du dossier.

  • Anita Traoré est la fondatrice et présidente de ‘’l'Association Chance et Protection Pour Toutes’’, une association qui vient en aide aux jeunes filles et femmes victimes de violences sexuelles en Guinée. Bénévole au sein de l'AJGF depuis maintenant cinq ans, elle a décidé de créer sa propre association en avril 2014, afin de se "libérer".

  • « L’OGDH estime qu’il est moralement malséant de solliciter les suffrages des Guinéens avant de s’acquitter du devoir de se présenter aux juges afin que ceux-ci se prononcent sur son degré d’implication dans ces massacres » a officiellement déclaré Thierno Madjou Sow, le président de l’organisation guinéenne des droits de l’homme, lors d’une conférence de presse qu’il a animée avec son staff, à quelques heures de l’arrivée de la procureure générale de la CPI, le jeudi 2 juillet 2015.

Recherche

Suivez-nous

Houellebecq et islamophobie: clash entre Cohen vs Plenel



Annonce

Pas d'article dans la liste.



Guinée

  • Un accord portant sur l’exploitation du chemin de fer Sangaredi – Kamsar a été signé le 24 juin dernier à Paris, entre le ministère en charge des mines, la CBG (Compagnies des Bauxites de Guinée), Rusal, l’ANAIM (agence nationale

Politique

  • Francois Hollande est carrément lyrique et admiratif devant l’exemple béninois. Ainsi, se félicite-t-il des trois alternances que le pays a connues durant le dernier quart de siècle. Il constate avec intérêt politique et personnel

International

  • Elle est annoncée pour le vendredi 3 juin 2015 pour une visite de deux jours. Ce sejour de la procureure générale de la Cour pénale internationale s’inscrit dans le cadre d’une prise de contacts avec les différents acteurs dans le

Economie

Culture

Societé

  • Terrifiée, la victime raconte sa mésaventure, cette a Mamou, quartier Kimbeli : « mon violeur s’est fait passer pour un passant pour me suivre. Je sortais de la cour pour jeter des ordures … je l’ai vu s’approcher de moi en t