En continu

Actualités

  • Selon le bon vouloir du président Alpha Condé, Mohamed Saïd Fofana et Kassory Fofana ont tous deux des places dans le navire. Parce qu’ils lui seront, visiblement, tous deux utiles. Cependant, si pour le chef de l’Etat, l’attelage parait logique, il est possible qu’au niveau de l’opinion publique, le bénéfice escompté ne soit pas au rendez-vous. Sans oublier, bien entendu, des grincements de dents au sein même de la famille présidentielle.

  • C’est l’information qui a défrayé la chronique dans l’espace sportif africain et international, la semaine dernière. Suite à une lettre adressée à la Confédération Africaine de Football (CAF), dans laquelle le ministère marocain de la jeunesse et des sports avait exigé à l’instance dirigeante du foot africain, de reporter la CAN 2015 qui devait se tenir sur ses pelouses pour une seule raison : l’épidémie à virus Ebola.

  • Formidable divorce. L’ONU et la Banque mondiale s’alarment du manque de solidarité internationale envers les pays africains touchés par Ebola. Au même instant des syndicats d’hôtesses et de stewards d’Air France ont réclamé la fermeture de la desserte de Conakry, exprimant leur crainte d’un « risque grave de propagation de l’épidémie ».

  • Se bousculer, se piétiner, se battre. C’est la façon dont les usagers se trouvent un taxi à Conakry, la capitale. Dès 17 heures, fonctionnaires, ouvriers, et autres badauds se précipitent pour rentrer chez eux. Une ville dont les activités sont concentrées dans la seule commune qu’est Kaloum. Le matin c’est un mouvement d’ensemble tout comme le soir. Les citoyens ont dû mal à se trouver un véhicule en toute sérénité.

  • De toute évidence, le président nigérian ne sait plus par où donner de la tête, avec la secte islamiste Boko Haram. Autrement, Goodluck Jonathan n’en serait pas à envisager un accord avec ce groupe sanguinaire. Or, c’est bien ce dont il est question. Peu importe ce qu’il en résultera. La balle est partie. Les autorités au plus haut niveau, y compris la présidence, ont annoncé, non sans fierté, un accord avec le groupe islamiste du nord. Pour ce pays qui se rêve des ambitions de puissance africaine, c’est l’ultime humiliation. Quant au président Goodluck Jonathan, c’est...

  • Le vendredi 17 octobre, la salle de spectacle du Centre culturel franco-guinéen a abrité la cérémonie de remise des attestations et de trophées aux lauréats du premier concours national réservé au domaine du journalisme et de l’animation culturelle, dénommé ‘’Djéliba’’. L’initiative est de l’Union des journalistes et animateurs culturels de Guinée (UJACGUI). Pour cette première édition, le Djéliba a enregistré une vingtaine de postulants, parmi lesquels le jury, présidé par Aboubacar Dinah Sampil, a retenu six lauréats. Auxquels s’ajoutent des distinctions honorifiques...

  • De la longue lettre dont Mohamed Conté, l’ainé des enfants de Hadja Kadiatou Seth Conté, vient de se fendre dans la presse, on n’évoque que le rôle trouble de Chantal Cole. La présidente de la Société guinéenne d’investissement (SGI) ayant, selon le porte-parole de la famille de l’ex-président, des velléités de déposséder les héritiers de son feu père adoptif de leurs biens, concentre l’essentiel des analyses en rapport avec cette lettre. Pourtant, il n’y a pas que cet aspect qui soit révélé dans le courrier. Cela ressemble bien a s’y meprendre a une histoire de biens mal...

  • Contrôles à l’arrivée par-ci, vérification des contrôles au départ par-là, les signes de la panique consécutive à l’épidémie Ebola se multiplient. Confrontés aux premiers cas sur leur propre sol, les pays occidentaux, réalisant subitement leur vulnérabilité face à l’épidémie, renforcent, les uns après les autres, les mesures de leur propre protection. Quitte à alimenter un peu plus la psychose mondiale.

Recherche

Suivez-nous

EBOLA

  • Après sa défaite de ce soir sur la pelouse de Tamalé contre les Black Stars du Ghana, le Syli national de Guinée hypothèque sérieusement ses chances de prendre part aux phases finales de la 30ème édition de la Coupe d’Afrique des



Guinée

Politique

International

Economie

  • Après l’étape de la stupeur et de l’indignation consécutives au bilan macabre de l’épidémie à virus Ebola qui ne cesse de croitre, la lutte contre cette tragédie dont l’épicentre se situe en Afrique de l’ouest, semble s’acheminer

Culture

Societé