SEKOUBA DIABATE BAMBINO, La bombe musicale Mandingue

Son histoire est cuisinée à l'eau de rose. Né dans la pure tradition griotique à Siguiri, il y a une quarantaine d'années, Sékouba Diabaté devient Bambino quand le public à la fin des années 70 découvre à Conakry (au palais du peuple ), un soir de festival, un enfant à la voix extraordinaire et aux paroles intelligentes. Applaudi, réclamé, on l'annonce comme la coqueluche du Maden Kono, l'orchestre fédéral de Siguiri.

Le public nostalgique de la voix du malien Salif Keïta après son triomphe en 1975, en Guinée, adopte Sékouba et l'encourage à poursuivre sur la voie de la musique. Tous les musiciens guinéens repèrent ce génie en herbe. Voilà naturellement pourquoi le Bembeya Jazz pensera à Sékouba quand il voudra injecter du sang neuf à sa musique, après la mort de A Demda Camara, "le Dragon de la chanson africaine".

 

Il enregistre de nombreux titres avec l'International Bembeya, participe aussi à plusieurs tournées dans grandes capitales africaines et européennes. Sa voix séduit, ses paroles aussi. Progressivement, il cultive son style vocal à mi-chemin entre le dragon de la chanson africaine, Aboubacar Demba Camara et le «Domingo» Salif Keïta. Mais Bambino ne veut point être à l'ombre de ces géants. Alors, il travaille dur en solo. Les jams se succèdent. Sa voix, il la prête à différents groupes guinéens.

 

Sa participation aux côtés des «Kouyaté et Kouyaté » est remarquable. Ashken Kaba, le Chef d'orchestre du Bembeya Jazz, l'ensemble de Sékouba Bambino, n'est pas égoïste, il comprend le désir de Bambino de s'affirmer, et l'autorise à voguer en solo au moment où l'orchestre traverse des difficultés liées à l'équipement.

 

Et notre vedette en profite largement. Grâce à un contrat avec la maison de production Super Sélection, il sort une première cassette:«Sama» qui marche très fort . Poussé par le succès, il récidive en cette année 92 avec« le Destin ». Ses cassettes sont vendues à la volée. Plus de 15.000 en moins d'une semaine!

 

Le producteur exulte, la cérémonie de dédicace est solennelle. Le 6 mars 92 à l'Hotel Mariador les stars sont au rendez-vous pour fêter Bambino. Réussite totale. Sékou Bembeya l'orfèvre de la guitare, Kerfalla Kanté «l'oiseau du Manding», Ibro Diabaté et beaucoup d'autre sont tous là pour célébrer le triomphe d'une volonté. Celle d'un jeune artiste venu du village pour séduire les citadins par la magie de sa voix. Deux titres-phares «Ka Soumama» et «Landaya» sortis des lignes mélodiques mandingues hypnotisent le public.

 

Balafons joyeux, konis croustillants, guitares intimes, Bambino possède déjà les combinaisons gagnantes. Le succès est au rendez-vous. Et comme le succès n'est jamais orphelin, son aura s'élargit et des contrats outre-mer lui sont proposés. Mais Banbino qui voyage beaucoup, n'a pas le temps de réléchir en profondeur sur les différentes propositions. En plus, il sait qu'un contrat le lie au producteur A.Diouldé Sall pour deux ans encore.

 

Pendant ce temps, Ibrahima Sylla, producteur sénégalais basé à Paris lui fait des yeux doux et une main généreuse. Bambino qui est désormais entre deux avions discute , puis descend sur Conakry, repart sur Abidjan et enregistre au studio JBZ un hommage au Syli National qui fait chavirer les supporters de l'équipe nationale de football. Bambino finalement signe avec Syllart Productions et entame vaillamment une carrière internationale. L'album "Kassa" est bien accueilli par les critiques et les mélomanes. L'option solo réussit tellement à Bambino qu'il se trouve un petit groupe de musiciens pour ses spectacles de star. Il tourne et enregistre avec le groupe Africando " Ka soumaman" et "Dalakan" des interprétations aux accents afro-cubains qui confirment son immense talent de chantre mandingue capable de se mouler dans tous les stylesmusicaux.

Et le Bembeya dans tout cela me direz-vous? Chut!

Bambino c'est beau! Bembeya c'est bien!!! Laissons la vedette nous toujours sa fête!!

 

Justin Morel Junior

Recherche

Suivez-nous

DECOUVERTE : Les Iles de Loos



  • Lors d’une conférence de presse tenue au siège du Comité de Miss Guinée (COMIGUI) dans la commune de Kaloum ce jeudi, 16 février 2017, la présidente dudit comité, Johanna Barry a présenté ses excuses au premier ministre, Mamady Youla, présent à cet

Annonce