SEKOU BEMBEYA : Le retour gagnant d'un vétéran !

Depuis plusieurs mois déjà, le phénoménal guitariste du légendaire Bembeya Jazz national, insistait pour que j’aie une séance d’écoute avec lui, afin qu’il puisse me présenter ses nouvelles créations. Mais la multiplicité et la diversité de nos engagements personnels et professionnels, n’avaient pas permis jusqu’à ce lundi 18 avril 2016, cette rencontre ‘’technique’’.
Sékou Diabaté Bembeya au Centre Culturel Franco-Guinéen. Crédits photo : Tabassy Baro

Ce lundi matin 18 avril donc, en compagnie de mon éternel ami, Tabassy Baro bardé, comme toujours, de ses appareils photo dernier cri, nous nous rendions chez l’artiste. J’avais la veille appelé Sékou Bembeya, pour confirmer notre arrivée, et il m’avait donné son accord de principe pour 9 heures du matin, exactement.

Rajeunissant ces 25 titres !

Nous sommes à l’heure pile au rendez-vous. Sékou nous accueille, tout heureux, dans le salon de son domicile de la Cité des artistes à la Paillote, quartier Cameroun. Il sort  trois CD tout étincelants et nous lance : « ça c’est les affaires !» Son petit léger boubou cache mal un corps qui a perdu du poids, et c’est tant mieux. Il glisse le premier CD, alors commence une séance sérieuse d’audition. Un deuxième puis un troisième compact disque sont tour à tour engagés. Deux heures quarante-cinq minutes d’écoute rigoureuse et critique. Au finish, rien que du bonheur ! Rajeunissants ces 25 titres, solidement ancrés dans les canons fondamentaux de la musique guinéenne. Classiques et modernes à la fois, ces trois nouveaux albums vont faire bouger... Et mon ami Tabassy a, sans hésiter, esquissé quelques pas de danse!

L’artiste a fait une répartition intelligente de ses compositions: deux albums de 8 et 9 titres chantés et un troisième entièrement instrumental. Dans ces créations, Sékou Bembeya Diabaté chante en langues nationales et en français. Sa belle voix basse fait des clins d’œil aux vibrations gutturales de Momo Wandel Soumah, l’inoubliable saxophoniste chanteur. 

Si jusqu’à présent l’on connaissait surtout Sékou guitariste, avec quelques sorties au chant avec ‘’Dembati Galant’’ et ‘’Sou’’, les deux prochains albums vont étonner, séduire et impressionner… Sékou Bembeya revient en trombe, en merveilleux chanteur dans des nouveautés comme ‘’Monsieur Connard’’, une flèche décochée en direction « de tous ceux qui déconnent.. », ou ‘’Biberon’’, un appel à un allaitement maternel assumé, ‘’Timbokalou’’ un acte de reconnaissance faite à cette ancienne capitale du Fouta.

Un hymne à la vie

Dans les différentes œuvres, on découvre un chanteur à la voix forte, aux mélodies éblouissantes et  aux surprenantes inflexions comme dans ‘’Terna ko’’, un hymne à la vie, à sa beauté, à ses tragédies, aux trahisons, aux déceptions qui la traversent et la rythment, autant que les joies éphémères et les stupides glorioles. Il faut donc se préparer à toutes ces éventualités. « C’est la vie, mon cher ! »      

Des vérités quotidiennes serties de philosophie rurale qui nous ramènent élégamment aux sources de nos traditions, avec les accents d’une modernité maîtrisée. Avec la chanson ‘’Djitèko’’, l’artiste prépare les esprits aux dangers de méprises faciles, et avec ‘’Tolon tolon’’, il dénonce l’alcoolisme, les addictions de toute nature, et ouvre une parenthèse en français : « ça fait pleurer ça fait pitié, il faut changer !»  Naturellement, des chansons d’amour comme ‘’Tougna’’, ‘’Mounkéni’’ et ‘’Nata’’, illuminent cet immense travail musical livré dans une excellente prise de son, que nous avons pu auditionner en exclusivité mondiale. La production des 25 morceaux de musique est entièrement financée par Antonio Souaré de Guinee Games, dans un esprit d'entreprenariat patriotique, car pour lui, "Sékou Bembeya est un monument vivant." Le mécène cherche actuellement une grande maison d'édidition pour, dit-il, ''universaliser ce boulot de génie''' 

Enfin, l’on retiendra le sublime titre de ‘’Koumakan lolou’’ qui révèlent les fondements philosophiques de Sékou Diabaté Bembeya, les cinq points d’ancrage de sa vie : « la prière, le travail, l’honnêteté, la confiance et le partage.» Le programme de vie d’un vétéran qui revient pour s’exprimer avec sa voix et ses doigts. Ce que mon ami Tabassy et moi, avions écouté de bout en bout, ressemblait véritablement à un testament.

Justin MOREL Junior pour GCI

© GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • Dans un communiqué lu dans le journal télévisé de RTG de ce mardi, 21 février 2017 que M. Albert Damantang Camara, le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle et du Travail, porte-parole du gouvernement Alpha Condé, a