REVISION DU CODE MINIER : Le ministre Abdoulaye Magassouba l’exclut

Le gouvernement guinéen à travers le ministère des Mines et de la Géologie, dans un communiqué officiel récemment publié, a annoncé l’exclusion de toute idée de révision du code minier, souhaitant offrir des opportunités aux investisseurs nationaux et étrangers.

A cet effet, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a indiqué que contrairement aux publications de certains médias, le ministère des Mines et de la Géologie ne projette aucune révision du code minier. « Elle n'est ni en cours ni envisagée par l'Etat guinéen ». On ne peut être plus clair.

Le chef du département des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a également déclaré aussi que les dispositions du code minier en vigueur prévoient des textes réglementaires, pour la rédaction desquels, le gouvernement est appuyé par la Banque mondiale (BM), à travers le projet d'appui à la gouvernance dans le secteur minier (PAGSEM).

Il a aussi précisé que le gouvernement guinéen a, depuis 2010, engagé des réformes significatives dans le secteur minier avec pour objectif d'établir la confiance et donner une visibilité confortable aux acteurs dans un cadre de partenariat gagnant-gagnant.

‘’La poursuite des réformes consolidant les acquis demeure la priorité du gouvernement avec pour objectif de continuer d'attirer les investissements nécessaires à l'accélération du développement du secteur minier", a dit Abdoulaye Magassouba.

A rappeler que le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba avait récemment annoncé que la Guinée ambitionne de porter son exportation de bauxite de 17 millions de tonnes à près de 40 millions de tonnes par an d'ici 2024.

GCI

© 2016 GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

MEDIA - L'Afrique a un incroyable talent Finale | Les Frères Sylla (vainqueurs de la première édition) GUINEE



  • « C’est un ultime recours ! Oui, nous préparons nos troupes à manifester contre le « sabotage » de l’accord d’octobre 2016. Car malgré les appels répétés au dialogue, Alpha Condé n’a pas respecté sa parole. Après notre dernière manifestation en août

Annonce

Pas d'article dans la liste.