PROBLEMATIQUE DE LA CAN 2023 EN GUINEE : Thierno Saidou Diakité analyse

‘’ Pour mémoire, le 20 septembre 2014, le Comité exécutif de la CAF a attribué à notre pays l’organisation des phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations catégorique de senior de football en 2023. Une opportunité est ainsi offerte à notre pays de résorber le déficit en infrastructures diverses’’, a précisé le consultant sportif et agent de banque, Thierno Saidou Diakité, lors d’un point de presse qu’il a animé ce jeudi, 07 janvier 2016 à la Maison de la presse sise à Coléah.

Cette rencontre avec la presse sportive nationale, a été une aubaine pour le chroniqueur sportif pour parler des enjeux concernant l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 en République de Guinée.

D’entrée de jeu, le journaliste sportif, Thierno Saidou Diakité a également indiqué que sur un tout  autre plan, la parfaite réussite de cette compétition dans le pays  renforcera la crédibilité auprès des instances de la CAF. ‘’ Nous avons ainsi prouvé à la CAF  que nous méritons sa confiance. Au regard de cette exigence, il revient à tous les compatriotes de s’investir sans compter, afin qu’en 2023, la Guinée le temps de l’épreuve sportive, devienne l’épicentre du football continental’’, a-t-il ajouté.

Dans cette optique, TSD a aussi affirmé que le peuple de Guinée doit savoir que chaque jour qui passe depuis le 20 septembre dernier, le pays s’approche un peu plus de 2023. ‘’ C’est pourquoi, j’en appelle à nos décideurs pour décliner sans plus tarder une feuille de route ‘’, a-t-il poursuivi.

Compte-tenu de l’ampleur du travail à réaliser répondre au cahier de charges de la CAF, le conférencier a énuméré certains points notamment : la signature par le chef de l’Etat  d’un décret , portant création , l’attribution et composition  du Comité d’Organisation de la CAN 2023 , en abrégé ‘’COCAN 2023’’, la signature d’un second décret portant nomination des membres  du COCAN 2023, la perspective de la CAN 2023  et conformément au cahier des charges de la CAF , les quatre sites de compétition identifiés dans le pays, pour ne citer que cela.

Pour lui, ces propositions non exhaustives représentent le premier palier du vaste chantier de la CAN 2023. Cet exercice vise à attirer l’attention des décideurs du pays  sur la complexité  du projet. ‘’ Le premier acte déclencheur de tout le processus des préparatifs est sans conteste la mise en place  du Comité d’Organisation. Cette première tâche accomplie, il reviendra au COCAN 2023 en concertation avec tous les départements ministériels et les parties prenantes de concevoir la feuille de route devant aboutir au déroulement de la compétition’’, a-t-il souligné.  

Evoquant l’aspect financier, le consultant économiste, El hadji Ousmane Ly a  laissé entendre qu’on ne peut pas organiser une CAN avec le budget du pays. Selon lui, les autorités du pays doivent obligatoirement mobiliser d’autres ressources financières.

‘’ Il faudrait que le gouvernement guinéen sache  que c’est une opportunité pour la Guinée d’organiser cette CAN 2023 parce qu’elle va l’ouvrir le chemin du monde sportif’’, a signalé El hadj Ousmane Ly.

Léon Kolié pour GCI

2016-GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

DECOUVERTE : Les Iles de Loos



  • «… Je vous annonce que la Guinée a réussi l’interruption de la transmission de la poliomyélite, confirmée par une mission d’évaluation indépendante.» C’est en ces termes que le Ministre de la Santé, le Dr Abdourahmane DIALLO s’est adressé à la presse

Annonce

  • Un certain compte Facebook crée la confusion autour de votre site de référence, chez ses lecteurs et admirateurs. Le compte facebook de votre site est https://www.facebook.com/guineeconakry.info D'aucuns ont enregistré des dérivés de ce nom, nous