POLITIQUE: L'opposition reprendra la rue le 4 aout

Comme annoncé, l'opposition républicaine était face à la presse ce jeudi 14 juillet, à la Maison de la presse, pour communiquer sur la situation sociopolitique du pays, notamment sur le courrier du premier ministre invitant l'opposition pour relancer du dialogue politique, mais aussi pour apporter des précisions sur son projet de manifestation, annoncé depuis plusieurs semaines. Ils en ont également profité pour répondre à la sortie récente du parti au pouvoir accusant le chef de file de l'opposition Cellou Dalein Diallo.

Le porte-parole de l'opposition Aboubacar Sylla a, comme à son habitude pris la parole pour declarer que l'opposition a besoin de certaines clarifications pour assister audit dialogue, notamment la définition du cadre de dialogue, les participants et les facilitateurs et plus, avoir la garantie du pouvoir que les accords qui en sortiront seront respectés '' sinon c'est inutile d'aller au dialogue" a argumenté le porte-parole de l'opposition.

Il a précisé que l'opposition républicaine a notifié avoir accusé de réception le courrier envoyé par le premier ministre, et a, en retour rappelé dans un courrier réponse adressé au PM, selon  Aboubacar Sylla, en notifiant les  expériences passées liées aux différents dialogues passés, tout en rappelant quelques points de la non apllication des accords, notamment celui du 3 juillet, mais également en précisant que l'opposition est à l'attente de la réponse du gouvernement pour décider de la suite à adopter.

''Nous considérons que ce courrier est vague et discourtois, lorsqu'on invite à un dialogue, il faut mettre en place les conditions préalables, parce que ce courrier ressemble plus à une convocation qu'à une invitation'' a laissé entendre le porte-parole de l'opposition.

Sur le communique du Rpg Aboubacar Sylla déclare que c'est la panique qui est en train de gagner l'autre camp " Nous allons y répondre catégoriquement, cela ne nous effraie pas, nous ne nous laisserons pas intimider et nous allons y répondre par un autre communiquéé'' a t-il promis.

Le porte-parole de l'opposition a enfin annoncé que leur programme de marche reste maintenu, et a laissé entendre que la première de la série interviendra le 4 août prochain dont le programme et l'itinéraire seront ultérieurement définis.

Le chef de file de l'opposition Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG a pour sa part, passé en revue les accords précedents qui n'ont pas été aplliqués et  s'est interrogé sur l'importance de dialoguer, s'il n y a aucune suite après.

" Nous sommes pour le dialogue comme on l'a reaffirmé, parce que c'est là qu'on crée les conditions d'une démocratie apaisée, mais il faut que les acteurs soient de bonne foi", a laissé entendre Cellou Dalien Diallo en précisant qu ''il faut que le dialogue ait un sens".

Il a insisté sur le fait que respecter le calendrier électoral fait partie du serment que le président de la république a pris l'engagement de respecter. Et que déjà, ils essayeront si dialogue il y a, d'exiger le respect des conclusions des dialogues précedents.

Sur les accusations de tentative de coup d'Etat  le chef de file de l'opposition a répondu : '' Cela est le resultat d'une panique inspirée de la complotite jadis utilsée par les dirigeants de ce pays'' en ajoutant que cela ne l'intimide point et vise plutot à distraire les populations guinéennes des réalités pénibles de leur quotidien.

Une prochaine conférence de presse a été annoncée au cours de laquelle les opposants aborderont de la situation économique du pays.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCI

© 2016 GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • Dans un communiqué lu dans le journal télévisé de RTG de ce mardi, 21 février 2017 que M. Albert Damantang Camara, le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle et du Travail, porte-parole du gouvernement Alpha Condé, a