ORANGE : le Prix Orange de l’Entrepreneur Social 2016

Orange lance l’appel à candidatures pour le Prix Orange de l’Entrepreneur Social 2016 en Afrique et au Moyen-Orient. Le Prix Orange de l’Entrepreneur Social, dont la vocation est d’encourager les start-up mettant l’innovation au service du développement du continent africain, s’étend au Moyen-Orient et s’enrichit cette année d’un Prix spécial Contenu Culturel. Les candidatures sont ouvertes du 18 mai au 21 septembre 2016 sur le site EntrepreneurClub.Orange.com, le nouveau portail d’Orange dédié aux entrepreneurs d’Afrique et du Moyen-Orient.

Dans le cadre du Prix, les projets respectifs de quatre start-up se verront récompensés respectivement de 25 000, 15 000 et 10 000 euros et de 5 000 euros pour le lauréat du Prix spécial Contenu Culturel.

Par ailleurs, les 10 finalistes du Prix et le « Coup de cœur Entrepreneur Club » bénéficieront d’un accompagnement privilégié par l’ONG Grow Movement pour une durée de 6 mois.

Les internautes sont en effet invités à participer à la sélection en choisissant leur projet préféré sur le nouveau portail d’Orange dédié aux entrepreneurs d’Afrique et du Moyen-Orient EntrepreneurClub.Orange.com.

Stimuler l’innovation au service du développement

Le Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique met en valeur les entrepreneurs proposant des produits ou services innovants qui répondent aux besoins sanitaires, agricoles, éducatifs, énergétiques, commerciaux ou industriels des populations locales.

En six années d’existence, le Prix Orange de l’Entrepreneur Social a connu un formidable succès dont témoignent les 2 600 projets déposés. Cette mobilisation des candidats reflète la dynamique entrepreneuriale et le potentiel des télécommunications en Afrique et au Moyen-Orient.

Qui peut participer ?

Tout entrepreneur âgé de plus de 21 ans ou toute entité légale de moins de trois ans, sans restriction de nationalité, peut participer gratuitement à ce Prix. Les projets présentés doivent prévoir un déploiement du service dans au moins un des 18 pays d’Afrique et du Moyen-Orient listés dans le règlement(1).

Orange fait intervenir les technologies de l’information et de la communication de manière innovante pour contribuer à améliorer les conditions de vie des populations dans ces pays.

Soutenir l’entrepreneuriat local

« Orange MEA se positionne en partenaire stratégique de la transformation numérique de l’Afrique et du Moyen-Orient au service de ses 110 millions de clients ; elle entend jouer un rôle de premier plan dans l’accompagnement de la transformation digitale du continent africain et être un partenaire majeur des start-ups. » Bruno Mettling, Directeur Exécutif Orange MEA.

En effet, la présence d’Orange dans la zone confère au Groupe un rôle majeur dans l’économie et le développement de l’Afrique et du Moyen-Orient, au travers des nombreuses améliorations dans la vie quotidienne des populations que peut apporter le Digital. Orange œuvre pour une meilleure connectivité des territoires et pour le lancement de services mobiles à valeur ajoutée.

L’opérateur soutient également les entrepreneurs en proposant divers dispositifs d’accompagnement à la fois pour les entrepreneurs souhaitant créer leur propre entreprise et aux start-up déjà matures. Dans ce cadre, Orange partage son expérience et savoir-faire en offrant l’accès à ses plateformes d’échanges, ses réseaux et en facilitant la création de nouveaux services au travers d’API (Application Programming Interface). Le Groupe a créé notamment des mécanismes d’accélération ou d’incubation spécifiques tels que le programme Orange Fab en Côte d’Ivoire et au Sénégal, ainsi que des supports pour le financement et la gestion.

Par ailleurs, des incubateurs ont été initiés par Orange dans cinq pays d’Afrique : au Sénégal (CTIC), à l’Ile Maurice (EBENE), au Niger (CIPMEN), au Mali (CREATEAM) et en Guinée (SABOUTECH). Ils ont été pensés en gouvernances inclusives, horizontales, alliant le secteur public, privé et la société civile. C’est sur cette co-création que repose l’originalité du modèle qui a pour vocation l’émergence et le développement des TPE/PME et des start-up. Le dispositif est en cours de déploiement dans d’autres pays du continent africain.

(1) Botswana, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Ile Maurice, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Guinée Equatoriale,  Madagascar, Mali, Maroc, Niger, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tunisie, Jordanie, Libéria.

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • Au lendemain de la grève déclenchée ce lundi, 21 février 2017 par les enseignants et élèves dans toutes les communes de la capitale guinéenne, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, invité de l’émission ‘’L’Œil de Lynx’’ de la radio p