MISS GUINEE 2017: le ministère de la culture calme le jeu !

L’édition 2017 du célèbre concours de beauté samedi dernier, a vu les candidates se mettre en valeur en bikinis. Une image de la discorde qui aura conduit à la suspension du COMIGUI, suivie d’une sévère mise en garde dans la mare des évènements de beauté.

 Que ce soit dans les salons feutrés, au port, à l’Assemblée Nationale et même dans le pays profond, les réactions ont fusé de partout. Sur les réseaux sociaux, le débat s’est carrément politisé sur l’image des BIKINI 224. 

Autant de bourdonnements qui ont conduit le ministre de la culture Siaka Barry à descendre dans l’arène. De facto, le COMIGUI prend les pots cassés, à travers la suspension de la convention de partenariat entre le Ministère de la Culture et la team de Johanna Barry. Qualifiant la scène controversée de "facteur d’atteinte à l’image sacrée de la femme guinéenne", celui qui fut désigné meilleur ministre 2016, est allé plus loin : « dorénavant aucune manifestation de beauté ne se tiendra ». 

Si pour Siaka Barry l’édition 2017 de Miss Guinée est celle où «l'amateurisme se le disputait au désordre et à l'indécence>», il a bandé les muscles face aux évènements affiliés. Désormais, tous les concours de beauté à dimension nationale sont formellement interdits, sous peine de retrait des licences. La tutelle envisage mettre  en place un nouveau code d'éthique et de déontologie régissant l’activité en Guinée. 

Soucieux de « la promotion de l'image de la guinéenne>», une charte d'éthique et de déontologie sera mise en place par une commission d'experts érigée à cet effet.

La réaction du COMIGUI est attendue ! 

Idrissa KEITA pour GCI

Correspondant particulier de GCI au Mali

© 2005-2017 GuineeConakry.Info        

Recherche

Suivez-nous

DECOUVERTE : Les Iles de Loos



  • «… Je vous annonce que la Guinée a réussi l’interruption de la transmission de la poliomyélite, confirmée par une mission d’évaluation indépendante.» C’est en ces termes que le Ministre de la Santé, le Dr Abdourahmane DIALLO s’est adressé à la presse

Annonce

  • Un certain compte Facebook crée la confusion autour de votre site de référence, chez ses lecteurs et admirateurs. Le compte facebook de votre site est https://www.facebook.com/guineeconakry.info D'aucuns ont enregistré des dérivés de ce nom, nous