MINES ET COMMUNAUTES: Un rapport accablant !

L'ONG ‘’Action Mines Guinée’’ a procédé ce jeudi 3 novembre à Conakry, à la publication du document de plaidoyer en faveur du respect des droits des communautés riveraines des zones minières en Guinée. Ce projet intitulé '' la voix des communautés riveraines des zones minières en Guinée'', est un document visant à partager et interpeller l'opinion publique nationale et internationale sur les préoccupations des communautés cohabitant avec les activités minières, leurs recommandations ainsi que celles de la société civile à l'endroit de l'État.

Une présentation rehaussée de la présence du représentant d’Osiwa, de quelques députés, d'anciens ministres et de plusieurs structures de la société civile.

L'objectif de ce document, selon les responsables de l'ONG ‘’Action Mines Guinée’’, c'est d'améliorer la gouvernance dans le secteur minier et d'attirer l'attention de l'État sur la nécessité d'assurer un suivi rigoureux des opérations minières, en tenant compte des avis des populations riveraines des sites miniers des préfectures de Boké, Kindia, Forécariah, Dinguiraye, Siguiri, Kerouane et Beyla, sur l'exploitation des minerais comme l'or, la bauxite, le diamant et le fer.

Réalité sur le terrain peu reluisante

Le secrétaire exécutif de Action Mines Guinée  a fait le constat : '' Nous avons fait un diagnostic des difficultés des zones minières de Guinée. Nous avons sillonné ces 7 localités citées et discuté avec les citoyens sur les questions concernant leur cohabitation avec les activités minières. Je vous avoue que la réalité sur le terrain est peu reluisante'', a interpellé  Bah Amadou.

Il a exhorté toutes les parties prenantes à s'approprier des propositions contenues dans les documents élaborés à cet effet, pour capitaliser, selon lui, les meilleures pratiques en faveur du respect des droits des communautés riveraines des sites miniers.  Et d'interpeller : '' ce présent plaidoyer que nous formulons à travers cette cérémonie à l'endroit du gouvernement, du parlement, les partenaires techniques et financiers et les compagnies minières vise à susciter davantage une prise de conscience des enjeux réels du secteur minier pour qu'enfin les droits des communautés riveraines des sites miniers soient protégées et respectées'', a plaidé le secrétaire exécutif de Action Mines.

L'ITIE- Guinée pour le respect des droits des communautés

Le président de l'ITIE- Guinée (Initiative pour la transparence dans les industries extractives) M. Diaby apprecie l'initiative de l'ONG qui, Selon lui, participe à la bonne gestion des ressources minières du Pays. Les députés Hadja Aissata Daffe et Aliou Bah ont promis de faire tout ce qui est en leur devoir de parlementaire pour appuyer Action Mines Guinée dans ses œuvres en faveur du respect des droits des communautés riveraines des zones minières.

La publication de ce document de plaidoyer a été marquée par la projection de plusieurs films documentaires sur les impacts de l'exploitation minière dans plusieurs localités du pays notamment, à Kindia avec la mine de Mambia, tenue par la CBK , Kamsar et Sangaredi dans Boké précisément à la mine de Bhoudou Waadhe exploitée par la CBG; ou encore à Beyla avec Rio Tinto, Siguiri avec la SAG, à Kérouane avec Guiter Mining, Forécariah Mining, etc. Partout le constat est alarmant.

Les sociétés minières épinglées

Dans ces différents documentaires montrant les conditions dans lesquelles se font l'exploitation minière des ressources minières comme l'or, le fer, le diamant et la bauxite, les constats du terrain et les populations épinglent durement les sociétés minières et les multinationales qui y opèrent sans aucun respect des droits des communautés riveraines conformément au code minier. Leurs impacts sur la vie des populations de ces zones sont considérables. Maisons fissurées par le dynamitage dans les mines, agriculture impactée par le tarissement des sources d'eau et dégradation du sol. Et pour couronner le tout, ces populations fortement et négativement impactées par l'exploitation, ne bénéficient pas des retombées.

La société civile à travers ‘’Action Mines Guinée’’, espère ainsi amener les responsables politiques au plus niveau à prendre la mesure du désastre en cours, pour mettre un terme au non-respect des droits des communautés impactées. Elle recommande pour cela, entre autres, la vulgarisation du code minier, du contenu des contrats, le renforcement des capacités des élus locaux sur le cadre légal et réglementaire du secteur minier, la formation des communautés sur les voies de recours pacifique et l’accélération du processus d'élaboration des textes d'application du code minier.

Mamadou Aliou DIALLO pour GCI

© 2016 GuineeConakry.Info

         

Recherche

Suivez-nous

MEDIA - L'Afrique a un incroyable talent Finale | Les Frères Sylla (vainqueurs de la première édition) GUINEE



Annonce

Pas d'article dans la liste.