KALEIDOSCOPE de la Musique Guinéenne

En considérant la musique guinéenne comme un immense kaleïdoscope, nous sommes très vite éblouis par les reflets de certaines formations orchestrales. Ce sont elles que nous vous présentons. Ils ne sont plus à l'âge du biberon. Ils sont des doyens et mesurent toute la responsabilité de leur état. C'est pourquoi, honnêtement, ils veulent blanchir sous le harnais de la célébrité.

Ils ne sont plus à l'âge du biberon. Ils sont des doyens et mesurent toute la responsabilité de leur état. C'est pourquoi, honnêtement, ils veulent blanchir sous le harnais de la célébrité. Créateurs du premier concert guinéen: ''Soundiata'' les TAMBOURINIS ont un style caractérisé par la rayonnance alpestre des cuivres. MOMO WANDEL, BIGNE, CAMARA ET Maître "KELE", ravigotés par la présence de T.T. (Talibé TRAORE) ont surfiné leurs jeux de lèvres. On a connu les TAMBOURINIS avec Mamgboya, Toubaka, Donsoké, Soundiata, Bébé etc ...

 

Aujourd'hui encore un long frisson de jeunesse fait mouvoir l'Orchestre. Après une éclispe que beaucoup ont taxé d'écluse, il réapparaît et impose un chanteur et un chant: BABADIAN et MADERI. Le coup d'éclat est réussi et augure déjà de merveilleuses choses. Enfin, KELETIGUI et ses TAMBOURINIS pour le 14 Mai offrent un show d'un type nouveau. Parions que ce sera chaud et beau!

 

BEMBEYA JAZZ NATIONAL

 

Presonne ne niera qu'avec le Bembeya la célébrité a rencontré son garant le plus sûr et certainement le plus efficace. Relevant le défi du destin par la perte cruelle de DEMBA, le BEMBEYA JAZZ NATIONAL, nous est revenu sous un soleil nouveau. Continuité, tel est le mot qui cerne le mieux la personnalité artistique de cet ensemble. Le second souffle de Bembeya est rageur, car les artistes prennent le taureau par les cornes! Pour eux, il ne s'agit pas de s'asseoir dans le fauteuil de la consécration rembourré des nombreux lauréats glanés ici et là ; il s'agit constamment de se parfaire grâce aux initiatives nouvelles. SEKOU BEMBEYA ''orageux" guitariste aiguise encore son doigté MOUSSA MORY et SALIFOU accordant leurs voix aux nouvelles partitions. DOREGO et ses amis travaillent de nouveau leurs coups de langue tandis que MANGALA et SIAKA au rythme composent de nouvelles recettes. Attendons un peu et nous serons bientôt servis à satiété.

 

HOROYA BAND NATIONAL

 

C'est la benjamine des formations nationales et c'est connu que les benjamins sont généralement des enfants gâtés. Enfant chéri du public cet orchestre l'a toujours été.

 

Mais il y a bientôt une année que plus personne n'en parle. L'affection du public s'effrite et l'orchestre semble sombrer dans un certain anonymat. Venu de Kankan où il a grandi, HOROYA BAND NATIONAL est un grnd maître du verbe ; il l'a maintes fois prouvé par ses triomphes aux Concerts du Festival National. Mais depuis ...

 

Pourtant ses supporters férus affirment et crient partout: "HOROYA BAND va revenir en trombe!" On veut bien le voir .

 

SUPER BOIRO BAND

 

Une formation qui produit beaucoup et qui s'est imposée aux Festivals Nationaux par la qualité de ses concerts. Le SUPER BOIRO possède une musique puissante, livrée tantôt avec force tantôt avec un calme charmant. YARABI KANI, WERE, SO I SI SA, SOMONO, KHAMULAMMA, sont des chants qui ne laissent pas diffétents. Superbe ouvrier de la musique le BOIRO BAND sait que "celui qui ne connaît pas autre culture que la sienne propre, est un handicapé". Aussi ne tripatouille-t-il avec le folklore des autres pays. Il le reprend correctement avec le souci de lui apporter honnêtement les couleurs locales. Voilà pourquoi au FESTAC 77 de LAGOS les hommes de MAMADOU NIASSA furent auréolés d'applaudissement frénétiques et d'articles magnifiques dans la presse Nigériane.

 

LES AMAZONES (orchestre Féminin)

 

Des femmes dynamiques qui coltinent en semble depuis plus de quinze ans et qui "tricotent" une musique trés maternelle. Etre musicienne n'est pas un lourd fardeau, quand on a choisi passionnément de l'être.

 

Et le moins qu'on puisse re connaître c'est que les Amazones aiment sérieusement la musique.

 

Des madolines et banjos jusqu'aux guitares électriques, elles ont trimé longtemps et furent souvent brimées par le paternalisme méchant de certains. Mais le découragement n'existe pas dans leur coeur. Elles ont toujours chanté la Guinée et l'émancipation de la femme africaine. Elles composent, orchestrent et interprètent aisément n'importe quel titre. Au FESTAC 77 de LAGOS, elles l'ont prouvé à la face du monde. Le chef d'orchestre NYEPOU HABBAS dit toujours: ''Nous nous sommes données à la musique, pourquoi la musique ne se donnerait-elle pas à nous?''

 

Justin Morel Junior

Recherche

Suivez-nous

MEDIA - L'Afrique a un incroyable talent Finale | Les Frères Sylla (vainqueurs de la première édition) GUINEE



Annonce

Pas d'article dans la liste.