JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FILLE : Plan Guinée mobilise les acteurs

A l'occasion de la célébration de la journée internationale de la jeune fille, initiée par Plan International, et célébrée chaque année à travers le monde, Plan Guinée a animé un point de presse, hier mardi 11 octobre, à la Maison de la presse à Coléah. Autour de la thématique ''Progrès des filles, progrès vers les objectifs de développement durable''.

Cette conférence de presse s'est tenue en collaboration avec le Ministère de l'Action sociale, la Bluezone de Kaloum, et un opérateur de téléphonie de la place.

Le chargé de communication de Plan Guinée a déclaré qu'en tant qu'en qu'initiateur de l'événement, la Journée internationale des filles 2016, est pour Plan International, l'occasion rêvée d'organiser une opération collective promouvant la visibilité des filles, et ouvrant de nouvelles possibilités d'action et d'investissement en leur faveur.

Cet évènement, selon lui, permettra également de créer un moment symbolique qui entend impulser le mouvement défendant les droits des filles. « Chez Plan international, nous voulons un monde qui attache de la valeur aux filles, qui promeut et plaide en faveur de leurs droits, et qui met fin aux injustices. En organisant à l'échelle mondiale, le 11 octobre, nous voulons changer les perceptions de ce qui est faisable par une fille, et mettre en avant et affirmer la force d'un travail à l'unisson, pour réaliser les objectifs du développement durable,  ODD'' a affirmé Samory Condé. Selon lui, cette cinquième année de célébration de la journée internationale de la fille, est un jour décisif pour mettre en lumière « les obstacles uniques et manifestes que rencontrent  les filles lorsqu'elles souhaitent apprendre, diriger, décider et s'épanouir ».

Il poursuit en expliquant que Plan international converge en un unique mouvement d'envergure internationale en faveur de l'égalité. Il a invité les acteurs à travailler en synergie ''pour créer l'opportunité pour les filles de s'impliquer là où traditionnellement elles ne sont ni vues, ni entendues, afin de témoigner du droit de chaque fille à avoir les mêmes chances que les garçons''

Pour finir, Samory Condé appelle tous les acteurs à agir de sorte que chaque femme et chaque fille comptent et puissent être recensées : « Dans tous les pays, ceux qui produisent des données ou statistiques devraient les publier et les rendre faciles à consulter, ceux qui disposent de donnée devraient les exploiter de manière à faire ressortir la situation des femmes et des filles », et ceux qui n'en disposent pas devraient les réclamer et insister pour que les gouvernements  respectent les engagements qu'il ont pris.

Plan en appelle à tous les acteurs (gouvernement, institutions, société civile , secteur privé, communautés et familles) à se joindre à son initiative mondiale, en vue de faire du mouvement "Parce que je suis une fille", un espace de plaidoyer en faveur de la réalisation des droits des filles en Guinée et dans le monde. C’est l’espoir formulé par le spécialiste en communication de Plan Guinée.

Le représentant de la société de Téléphonie MTN, M. Roger Maomy s'est réjoui de l'initiative de Plan Guinée et appelé à investir dans l'éducation des filles pour leur permettre d'être au même niveau que les hommes, et en précisant, que « sa sociéte est engagée également pour véhiculer des messages de sensibilisation sur la célébration de cette journée et la protection des jeunes filles».

Du côté du Ministère de l'Action sociale, la directrice nationale a remercié Plan Guinée et l'ensemble des acteurs pour avoir accepté de contribuer  au succès de cette journée : «Aujourd'hui l'accent mis par la communauté internationale sur le bien-être de la jeune fille n'est pas anodin, car c'est un objectif des ODD (objectifs pour le développement durable). Pour que cet objectif soit atteint, il faut s'investir pour le bien être de la fille " a interpelé Madame Touré.

Elle a confirmé que son ministère est mobilisé à travers tout le pays pour la sensibilisation sur les violences basées sur le genre et particulièrement, les cas des jeunes filles à travers notamment les mutilations génitales. Pour permettre, selon elle, à la jeune fille de s'épanouir; avant d'annoncer que l'Action sociale procédera au lancement officiel de la lutte contre le mariage précoce, dans le cadre de la célébration de cette journée en différé, ce mercredi à la Bluezone de Kaloum.

 

Mamadou Aliou Diallo pour GCI

© 2016 GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • Dans un communiqué lu dans le journal télévisé de RTG de ce mardi, 21 février 2017 que M. Albert Damantang Camara, le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle et du Travail, porte-parole du gouvernement Alpha Condé, a