GUINEE: l’invisible accord

Tous les Guinéens en ont entendu parler sur les antennes internationales des grandes radios, mais à Conakry et dans les préfectures du pays, personne n’a encore vu ce fameux accord. Il s’agirait certainement d’un accord verbal obtenu à l’issue d’une rencontre de certains syndicalistes grévistes avec le Chef de l’Etat, qui est cependant déjà dangereusement chahuté…
Conakry s'embrase. Credit photo:guinee7

Ce qui vient semer encore plus de confusion dans la ville capitale, c’est ce communiqué dont se serait fendu l’inter-syndicale de l’éducation FSPE-SLECG, qui pourrait annuler la levée de la grève. Mais comme il s’agit d’un communique imprimé mais non signé de la main de qui que ce soit, cela fait bizarre et vient jeter de l’huile sur le feu.

 

Puisque par ailleurs, il indique que «Les déclarations télévisées tenues hier 19 février sur les antennes nationales et internationales restent nulles et sans effet et n’engagent que les déclarants » de quoi cauchemarder chez de nombreux citoyens.

Ce communiqué quasi sententiel qui déclare carrément que: «la grève reste maintenue jusqu’à la satisfaction de tous les points de revendication notamment le maintien de la valeur monétaire du point d’indice (VMPI) à 1030 et la rétrogradation », est un document qui vient visiblement doucher le pan d’espoir auquel beaucoup de nos concitoyens s’accrochaient…

Quand cet invisible accord prendra-t-il la forme officielle négociée d’une entente vraie sur la satisfaction des revendications syndicales. En attendant, le ville bruisse de rumeurs de morts d’hommes. Certains parlent même de trois morts. Tout cela est vraiment dommage et mérite vérification. La radio nationale n'a rien diffusé ni confirmé, elle passe plutôt en boucle des chants patriotiques appelant à l'unité, à la paix et la réconciliation nationale. 

Momo SOUMAH pour GCI

© 2005-2017 GuineeConakry.Info   

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • La Direction d’Orange Guinée et l’ensemble de son personnel remercie chacun du soutien et de l’attention témoignée à la suite du décès brutal de son Directeur General, M. Eric Bouquillon, décès survenu le 11 Février 2017 à Conakry.