GRANDE INTERVIEW GCI : Avec Thierno Saidou Diakité

Au lendemain de la nomination des membres du COCAN (Comité de l’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Guinée-2023) par le président de la république, Alpha Condé, le consultant sportif, Thierno Saidou Diakité connu dans les milieux du cuir rond guinéens pour son indépendance d'esprit et la pertinence de ses analyses, a accordé une interview exclusive aux sites paternaires ‘’ GCI et Lematinguinee.com’’ au cours de laquelle, il s’est largement exprimé sur la mission à laquelle, les membres du COCAN seront confrontés pour combler les attentes nationales et enfin, sur la question de ne pas avoir nommé parmi les membres de ce comité de pilotage. Intéressant…

GuineeConakry.Ifo / Lematinguinee.com : Le Président de la République, Alpha Condé vient de nommer les membres du COCAN. Quelle est votre analyse ?

Thierno Saïdou DIAKITE : Il faut peut-être donner une précision. Le 2 janvier 2017, le Chef de l’Etat a signé un décret portant nomination les membres du comité de pilotage du COCAN 2023 (comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations). Pour vos lecteurs, la précision que je voulais apporter, il y a le comité de pilotage qui vient d’être nommé par le Président, ce comité relève directement de son autorité. Ensuite, il y aura 11 commissions spécialisées, qui  vont être meublées par le premier ministre, chef du gouvernement. Donc, il y a déjà un pas qui a été fait vers les préparatifs de la coupe d’Afrique des nations.  

De ce fait, vous me demandez mon sentiment, je suis réellement satisfait pour une simple raison que, chaque fois que le pouvoir central pose un acte dans les préparatifs de la Coupe d’Afrique des Nations, il faut se réjouir. Parce que, figurez-vous qu’on a perdu inutilement deux ans et, les préparatifs n’ont pas réellement commencé, dans la mesure où le comité de pilotage n’est pas encore fonctionnel.

GCI/lmg.com : Certains observateurs du cuir rond guinéen estiment dans la cité sportive que vous avez été trahi, du fait que vous n’aviez pas été nommé parmi les membres du pilotage du COCAN par le chef de l’Etat, dans la mesure où ils expliquent que c’est vous qui avez attiré l’attention du président de la République, sur la mise en place dudit comité à travers les multiples conférences de presse que vous aviez organisées . Qu’en dites-vous ?

TSD : Le mot trahison, à mon avis est trop fort parce que, c’est vrai que depuis 1994, j’ai mené un plaidoyer afin que notre pays abrite une fois la CAN. Le comité de pilotage a été mis en place. Je n’en suis pas membre, c’est vrai mais, à mon avis il y a 12 millions de Guinéens et, je pense que plusieurs millions de Guinéens peuvent valablement faire le travail qui est demandé au COCAN. Moi, personne ne m’importe. L’essentiel a été fait et, je souhaite qu’il suive  son bonhomme de chemin de 1994 à nos jours. Comme disait l’autre, ‘’le rêve est devenu une réalité’’. Pour moi, que je fasse partie du comité ou pas, si le projet tient la route, je suis satisfait.

GCI/lmg.com : Aujourd’hui, qu’est-ce que vous attendez des membres de ce comité du COCAN ?

TSD : Je souhaite qu’ils fassent preuve du patriotisme, d’engagement ; qu’ils s’investissent pour la réussite de cette coupe d’Afrique que le pays attend impatiemment. Ça va être une première.  Et je souhaite que cette coupe d’Afrique soit une première que l’Afrique n’a jamais connue. Enfin, je demande  aux autorités de mettre rapidement des 11 autres commissions en place, afin que le comité puisse être effectivement fonctionnel et opérationnel, parce qu’on a perdu deux ans.

 

Interview réalisée par Léon KOLIE pour GCI et Younoussa Bangoura lmg.com

© 2005-2017 GuineeConakry.Info

 

 

Recherche

Suivez-nous

DECOUVERTE : Les Iles de Loos



  • Lors d’une conférence de presse tenue au siège du Comité de Miss Guinée (COMIGUI) dans la commune de Kaloum ce jeudi, 16 février 2017, la présidente dudit comité, Johanna Barry a présenté ses excuses au premier ministre, Mamady Youla, présent à cet

Annonce