CRISE MOUVANCE-OPPOSITION : Bah Oury souhaite l’apaisement

Dans un entretien avec une radio privée de place, l’ex-vice président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Bah Oury, a largement exhorté la mouvance et l’opposition à prioriser le dialogue pour une sortie de crise politique plus agréable, que de se faire des ‘’reprises de bec’’ pour encore enfoncer le pays dans une situation chaotique.

L’ex-ministre de la Réconciliation Nationale, Bah Oury a déclaré que pendant cinq années, la Guinée a connu de graves crises politiques très mouvementées et tragiques qui ont voulu compromettre la vie des citoyens guinéens. ‘’ Après ces 5 années, il faut faire le bilan. Il ne faut pas continuer à toujours faire la même chose’’, a-t-il ajouté. 

Pour Bah Oury, ’il est temps pour la mouvance et l’opposition de réfléchir sur de nouvelles stratégies pour faire la politique autrement, et prendre en compte des intérêts vitaux de la Guinée et de la nécessité de réflexion pour changer la donne. 

Il a ensuite signalé que les Guinéens  doivent comprendre que les analyses qui ont été faites, certaines personnes de l’opposition comme de la mouvance, n’ont pas permis de trouver les voies et moyens de sortir la Guinée de l’impasse’’.  

Et de poursuivre :‘’ Le pays est en convalescence et, nous avons besoin de réfléchir, afin de se remettre en cause et se demander, si nous sommes sur la bonne voie ou pas pour l’intérêt de notre pays. Mes pairs de notre opposition ne sont pas dans une direction qui va dans ce sens’’,  a déclaré Bah Oury. 

Au finish, il a également souligné qu’il ne dit pas à l’opposition de s’endormir et laisser passer tout. ‘’Mais il faut faire travailler les institutions dans ce pays’’, a-t-il insisté. 

Pivi BILIVOGUI pour GCI

© 2016 GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • Dans un communiqué lu dans le journal télévisé de RTG de ce mardi, 21 février 2017 que M. Albert Damantang Camara, le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle et du Travail, porte-parole du gouvernement Alpha Condé, a