COUVERTURE DU SOMMET AFRIQUE FRANCE : Les accréditations de la frustration

Les rideaux sont tombés sur le 27ème Sommet au Mali qui aura vu François Hollande dire adieu à ses pairs. Sauf que la presse aura été fortement « muselée » lors de ce rendez-vous d’envergure. En cause les accréditations qui ne seront jamais au rendez-vous.

Pour toute rencontre du genre, on ne peut y aller n’importe comment. Il fallait donc avoir une accréditation en bonne et due forme. même si la presse aura occupé la salle réservée à la couverture du Sommet de Bamako , qu’on ne se fie pas aux images publiées çà et là sur les réseaux sociaux.

Plusieurs médias locaux auront été mis sur le quai, à cause de cette restriction. S’il fallait postuler sur le site officiel du SAF, la procédure aura été longue et sans suite au final. A ce jour, certains continuent de voir ce message suivant dans leur mail y afférent : « Votre demande d'accréditation est en cours de traitement » !

Un raté du service presse de la commission d’organisation qui aura sevré puiseurs confrères qui pouvaient apporter quelque chose. Pourtant, certains non partants ont finalement eu des « accréditations sur mesure ». Des complicités à la Présidence auront trouvé l’astuce pour que les confrères recalés puisque être du rendez-vous. Ce qui expliquera surement le fait que soit brandi le fameux badge sur Facebook par ceux là qui ont pu le décrocher.

Quoi qu’il en soit, que ce soit un tri ou une connexion Internet défaillante, la déception est grande car le deux poids , deux mesures aura bien « motivé », cette frustration au sein de la famille de la presse nationale. Ce n’est pas le journal présidentiel INFO MATIN, qui dira le contraire.

Idrissa KEITA pour GCI

Correspondant particulier de GCI au Mali

© 2005-2017 GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • Le célèbre chroniqueur est au cœur d’un bras de fer avec Mamadou Blaise Sangaré, conseiller spécial du Chef de l'Etat. Votre site avait relayé cette affaire portant sur des propos diffamatoires attribués à Ras Bath. Ce début de semaine mettra aux pr

Annonce