CONGO-CHINE : vers un partenariat stratégique global

Jean Claude Gakosso et Wang Yi, ministres des affaires étrangères congolais et chinois, ont animé, ce mardi 10 janvier 2017, à Brazzaville, un échange avec la presse, dans sa diversité, sur les questions touchant la coopération bilatérale entre le Congo et la Chine.

Le Congo et la Chine qui entretiennent des relations vieilles de plus d’un demi-siècle, donnent une nouvelle impulsion et orientation à leur coopération. Face à la presse, les deux ministres des affaires étrangères ont dit et redit l’engagement des gouvernements de deux pays d’œuvrer, dorénavant en faveur d’un partenariat stratégique global.

Le partenariat stratégique global concerne tous les secteurs de la vie, y compris celui de la diplomatie. A précisé Jean Claude Gakosso, Ministre des affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger. Son homologue chinois a soutenu la même idée, en déclarant que les deux pays se sont engagés à développer un cadre de partenariat de coopération stratégique global, avant d’apprécier l’état des relations entre les deux pays. Les relations de coopération entre la Chine et Congo offrent des belles perspectives.

Sur ce point précis, a renchéri le ministre congolais des affaires étrangères, il faut noter la parfaite convergence des vues entre la République du Congo et la République populaire de Chine.

La Chine est, alors, engagée d’apporter tout le soutien nécessaire au Congo dans tous les secteurs. Ainsi à titre illustratif, Jean Claude Gakosso a rappelé la présence chinoise au Congo quand il s’est agi de lutter contre la pandémie d’Ebola. Autant de questions sur lesquelles les deux pays entretiennent une parfaite coopération.", pouvait-il marteler.

Au cours de cette conférence de presse il a été question d’apprécier à sa juste valeur la coopération Sino-congolaise. Aussi un autre point de cette coopération a-t-il été évoqué, il s’agit de la zone économique de Pointe Noire.

Sur la zone économique de Pointe Noire, c’est le projet le plus emblématique. Un projet que les deux pays envisagent de lancer d’ici début juin. Un projet qui a vocation de faire du Congo un hub important dans la sous-région, propos du ministre congolais des affaires étrangères, qui a été appuyé dans ce sens par son hôte, en ces termes: "Au cours de l’entretien, j’ai proposé une piste de coopération pour la période à venir, notamment développer la zone économique spéciale de Pointe-Noire pour en faire un projet pilote de la coopération en matière de capacité de production industrielle, a expliqué le ministre chinois, tout en précisant qu’il s’agit de travailler pour aider le Congo à devenir un centre de production industrielle (…), à transformer les ressources naturelles du Congo en des acquis de coopération économique entre nos deux pays. 

Le ministre chinois des affaires étrangères n’a pas manqué de souligner l’engagement de son pays à développer une coopération financière. Nous espérons explorer les possibilités dans la coopération sino-congolaise. La Chine espère aussi promouvoir le règlement en monnaie nationale, notamment dans les opérations économiques et financières entre les deux pays » a-t-il fait savoir, avant de préciser l’objet de son séjour à Brazzaville,: «Je suis venu pour travailler avec le gouvernement, trouver des solutions aux orientations données par nos chefs d’Etat.»

Le Congo est un ami très fier de la Chine en Afrique. Et la coopération entre les deux pays est excellente. En 2013, le président Xi-Jinping a choisi le Congo, comme première destination africaine, au lendemain de sa prise de fonction et le président Denis Sassou-N’Guesso a déjà effectué plusieurs voyages en Chine, pouvaient déduire les deux conférenciers.

 

MIATOLOKA Boryce Agapyth pour GCI

Correspondant particulier de GCI au Congo

 

© 2005-2017 GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

MEDIA - L'Afrique a un incroyable talent Finale | Les Frères Sylla (vainqueurs de la première édition) GUINEE



Annonce

Pas d'article dans la liste.