CLOTURE DE LA DEUXIEME SESSION ORDINAIRE DU CES : plusieurs sujets d’auto-saisine débattus

La seconde session ordinaire 2016 du Conseil économique et social (CES) a été clôturée ce mardi 6 décembre 2016, au siège du CES. Une cérémonie qui s’est déroulée dans un contexte particulier, marqué par la disparation la veille, du chef du Secrétariat central de l’institution, El hadj Daouda Camara.

Après les différentes phases protocolaires notamment , l’appel nominatif et rapport de mandats faits par Me Saidouba Kissing Camara ; la présentation du rapport général de la deuxième session ordinaire 2016 de l’assemblée plénière du CES et la présentation du rapport générale par le rapporteur principal du comité de rédaction ; l’amendement et l’adoption du rapport général en plénière par les conseillers présents, le ministre conseiller à la présidence en charge des relations avec les institutions républicaines a, en substance, salué les efforts de l’ensemble des membres pour le travail abattu au cours de cette seconde session ordinaire.

La présidente du Conseil économique et social a, pour sa part décliné les sujets d’autosaisine qui ont été abordés par le Conseil au cours de la session « Il s’agit de  la mise en œuvre du projet de développement communautaire des villages agricoles ; l’autosuffisance alimentaire en question : quelle solution ; le développement des infrastructures routières : problème crucial de la circulation routière dans Conakry ;  la mise en œuvre d’un village artisanal  ; Le développement du tourisme en Guinée ; la réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique : quelle vision ; la création de colonies de vacance pour les enfants et les jeunes et la mobilisation des recettes publiques et la gestion des dépenses publiques » a énuméré Hadja Rabiatou Serah Diallo.

Dans le cadre de l’examen de certains thèmes d’auto-saisine, le Conseil Economique et Social a fait appel à des Ministres pour un partage d’informations. Le Conseil remercie et félicite le Ministre d’Etat en charge des Transports, le Ministre en charge du Budget et tous leurs cadres qui ont répondu favorablement à notre demande. « Nous invitons humblement tous les autres Départements ministériels à faire de même quand ils sont sollicités par notre Institution car nos deux Institutions (le Gouvernement et le CES) sont complémentaires pour permettre au Chef de l’Etat de prendre de sages décisions dans l’intérêt supérieur de la Nation » a souligné la présidente

Cependant, elle dit constater avec regret que depuis la création du Conseil Economique et Social en 1997, cette institution n’a reçu que dix sujets de saisine, huit pour les mandatures allant de 1997 à juillet 2015, et deux pour la mandature en cours. Ces deux sujets de saisine de cette mandature ont été envoyés, selon elle, par le Ministère en charge du Plan, et celui de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail. 

« Nous profitons de cette occasion pour lancer un appel à l’Exécutif et au Législatif pour que nous ayons plus de saisines, conformément à l’article 3 de la Loi L91/04/CTRN du 23 décembre 1991 » a-t-elle interpelé.

La présidente du CES a conclu son propos en rappelant le rôle fondamentale des sessions du Conseil Economique et Social «  ce sont effectivement des tribunes de débats et de dialogue très importantes pour notre pays. Elles nous donnent des opportunités de faire des recommandations pertinentes à son Excellence Monsieur le Président de la République et à l’Assemblée Nationale afin de les amener à mieux cerner certaines situations  nationales et internationales »

 

Mamadou Aliou DIALLO pour GCI

© 2016 GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • Le célèbre chroniqueur est au cœur d’un bras de fer avec Mamadou Blaise Sangaré, conseiller spécial du Chef de l'Etat. Votre site avait relayé cette affaire portant sur des propos diffamatoires attribués à Ras Bath. Ce début de semaine mettra aux pr

Annonce