CINÉMA : ''Un homme pour ma famille'', une réalisation de Thierno Souleymane Diallo

La salle de spectacle du centre culturel franco guinéen(CCFG) a servi de cadre ce vendredi 8 janvier 2016, à la projection du film documentaire ‘’Un homme pour ma famille’’, réalisé par le jeune cinéaste guinéen Thierno Souleymane Diallo. C’est Une histoire de vie en milieu culturel Peulh raconté sous le prisme de son propre vécu, de sa propre histoire familiale, en somme une marche vers la quête d’une identité souvent malmenée par une irréversible tendance à l’aliénation, causée par un choc permanent des cultures.

L’histoire se déroule au Fouta Djallon, en moyenne guinée.  Un homme pour ma famille, c’est l’histoire vraie  d’un jeune homme Thierno Souleymane Diallo, hanté par  la mort de son père, décédé, il y a une décennie et dont le sacrifice coutumier n’a pas été fait.

Son défunt père fut obligé pour des raisons de moyens, de vendre une parcelle familiale ne lui appartenant pas, pour se soigner de la maladie. A l’arrivée,  il mourra en laissant derrière lui cet épineux problème de parcelle. Son fils Souleymane qui va alors passer des nuits blanches et cauchemardesques, hanté de façon continuelle  par l’esprit de son père, qu’il  verra en rêve lui demandant de résoudre ce problème de parcelle, va décider de rentrer au village pour  faire le sacrifice coutumier pour son père. Mais aussi, tenter la médiation pour trouver un terrain d’entente dans cette histoire de domaine, afin que le propriétaire du terrain vendu, un membre de la famille, rentre en possession de sa parcelle, et que l’acheteur puisse éventuellement libérer le domaine et récupérer son argent ! C’est notamment l’une des exigences catégoriques de l’une de ses tantes, qui ne veut pas voir d’étranger dans la concession.

A partir de ce moment, Souleymane va s’investir d’une double mission : faire le sacrifice et trouver une solution pour le domaine vendu. Le réalisateur raconte sa famille, son vécu sans complexe et avec une authenticité captivante. C’est l’histoire de n’importe quelle famille du Fouta et au-delà, c’est une famille guinéenne  avec ses coutumes, ses problèmes, sa tradition, ses croyances et son rapport à l’autre.

Ce retour  aux sources sera une opportunité pour Souleymane de vivre ou revivre des moments de vérité et de ‘’pureté’’, loin des caprices et de la monotonie de la vie en ville. Le jeune homme va se mettre à la disposition de ses parents, dépositaires de la tradition coutumière pour réaliser le but de son voyage, celui de réaliser le sacrifice de la mort de son père, pour lui permettre d’avoir un sommeil paisible et la conscience tranquille, ce qui sera fait avec la bénédiction de toute sa famille. Par contre il se heurtera à des obstacles sur la question du domaine vendu par son défunt père, et ne parviendra pas à trouver, sur le moment, une solution à cause de l’intransigeance du nouveau propriétaire.

Ce long métrage d’une heure environ se termine avec plein de questions en suspens et avec un message ironique : ‘’histoire de peulh, histoire d’idiot, on ne sait pas où ça commence, ni quand ça finit’’. Sur ce film documentaire, l’auteur explique en fait qu’il a voulu ‘’raconter une histoire vraie et authentique dans un cadre familial, pour montrer, selon lui, qu’on peut parler sans gêne, sans tabou et sans contrainte de nos problèmes au quotidien’’.

Salématou DIALLO pour GCI

2016-GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

DECOUVERTE : Les Iles de Loos



  • Lors d’une conférence de presse tenue au siège du Comité de Miss Guinée (COMIGUI) dans la commune de Kaloum ce jeudi, 16 février 2017, la présidente dudit comité, Johanna Barry a présenté ses excuses au premier ministre, Mamady Youla, présent à cet

Annonce