BLAISE COMPAORE-HENRI KONAN BEDIE : une manoeuvre hautement médiatique

Une visite de ''bon voisinage''. Une sortie médiatique bien millimétrée, pour créer le buzz sur les réseaux sociaux, signifier son existence, et marquer un retour qui ne dit pas son nom, dans l’espace politique sous-régional.

Blaise Compaoré qui est un fin limier, ne fait rien au hasard. Cette visite annoncée à son voisin de Cocody, dont la visibilité est désormais planétaire, a été faite pour obtenir l’effet souhaité.

Voisins de 300m

Le rendez-vous de ce lundi avec Henri Konan Bédié, le chef du parti PDCI, est à inscrire dans une démarche bien murie du ‘’loup qui sort du bois’’. Il ne s’agit point d’une promenade de santé, car , comme nous le confie cet Ivoirien vivant en Guinée : « Il est difficile de nous faire croire que cette rencontre est la première entre les deux voisins de 300 mètres, depuis deux ans que le Beau Blaise vit à Abidjan ! » A cette occasion, la photo des deux hommes d’Etat, montre un Blaise Compaoré épanoui, élégamment saupoudré comme une star de télé, le visage légèrement gonflé par le repos d’un exil doré.

Jusqu’à maintenant, rien n’a filtré de cette rencontre, les organisateurs ayant pris le soin d’avertir les médias sur le fait que le ‘’visiteur’’ ne s’exprimera point. Des instructions fermes de silence auxquelles l’ex-président burkinabé s’est volontairement soumis et que les journalistes n’ont pu violer. Il n’y aura donc pas de déclaration officielle à l’issue des 25 minutes d’entretien confidentiel.

Pour Blaise, il était temps

Celui qui avait été chassé du pouvoir en octobre 2014 par le peuple en colère, puis exfiltré par l’armée française, estime désormais, au moment où Ouaga et Abidjan épongent dans la compréhension leur passif politique, qu’il pourrait bien respirer le ‘’bel air’’ de la liberté, oubliant un temps qu’il est poursuivi par la justice du Faso. Pour Blaise, il était temps!

Comme il est également Ivoirien par alliance, il peut donc se permettre une visite cordiale de voisins, pour faire comprendre aux uns et autres que celui qui est actuellement président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, fut son protégé… et qu’en juste retour, ce dernier est à présent son ‘’protecteur’’… Au cas où...

Reste à savoir comment les opinions publiques africaines vont apprécier cette ‘’manœuvre médiatique’’ qui ressemble à un ballon d’essai pour tester l’effet de la sortie, voir les retombées politiques à Abidjan et à Ouaga, pour oser, s’il le faut, aller plus loin…

Maria de BABIA pour GCI

© 2016 GuineeConakry.Info

Recherche

Suivez-nous

GUINEE: Petit KANDIA "Birin Moulan"



  • Dans un communiqué lu dans le journal télévisé de RTG de ce mardi, 21 février 2017 que M. Albert Damantang Camara, le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle et du Travail, porte-parole du gouvernement Alpha Condé, a